Comment devenir vegan ? De plus en plus de personnes à travers le monde entier choisissent de devenir végan, soit pour des raisons de santé, soit pour des raisons environnementales. Bien qu’il soit en faveur de votre santé et de votre bien-être, ce choix n’est pas facile et contraint à changer de manière catégorique certaines habitudes. Voici quelques astuces pour devenir végan.

 

En quoi consiste le véganisme ?

 

De son origine, le véganisme consiste à s’opposer complètement aux discriminations ainsi qu’à la violence vis-à-vis des animaux. Il peut s’agir de différentes formes d’esclavages, occasionnant des souffrances non négligeables à cette espèce en particulier. Cette attitude est véhiculée au quotidien, dans la mesure du possible. Elle se manifeste par des régimes alimentaires vegan et un mode de vie plus ouvert par rapport aux animaux.

Un vegan est une personne qui exclut les produits ayant une origine animale. C’est à dire, les substances, objets et accessoires issus des pratiques d’élevage, de pêche, de chasse et d’abattage de l’espèce animale. Mais le mot vegan définit aussi un individu qui reste respectueux des animaux dans tous les domaines de sa vie. Que ce soit pour une question d’habillement, de choix de produits cosmétiques, etc. Cette attitude a été véhiculée par le mouvement vegan, une des origines les plus connues du véganisme.

Les produits vegan en revanche sont les uniques produits consommés par les adeptes du véganisme. Conforme à leurs principes, ces produits ne contiennent aucune substance animale. Ils n’ont pas fait l’objet de techniques, ni de méthodes nuisant au bien-être animal. Les produits végan sont donc fabriqués différemment jusqu’à l’emballage de manière à respecter les animaux. Ils sont ensuite certifiés végan par les autorités compétentes.

Pourquoi devenir végan ?

 

La protection des animaux est la principale raison qui pousse actuellement beaucoup de monde à devenir végan. En effet, le bien-être des animaux est au cœur de cette pratique. Elle vise principalement à supprimer l’exploitation animale du quotidien de ses partisans. Tenant compte des conditions auxquelles les animaux sont traités dans la plupart des pays du monde. Le véganisme décide alors de se militer et de donner son avis. Devenir vegan c’est alors considérer les animaux comme des êtres vivants, et non comme des objets. C’est considérer ainsi leur capacité à sentir les émotions et la douleur qui leur est infligée.

Beaucoup décident aussi de devenir végan pour des raisons environnementales. L’industrie agro-alimentaire et les industries de transformation de matières animales sont parmi les plus polluantes du monde. Elles sont alors à l’origine de la dégradation de la qualité des eaux, du sol et de l’air. L’élevage, par exemple, est un des facteurs les plus dangereux d’émission de gaz à effet de serre. Quant à l’industrie de production de viande, elle épuise une grande quantité d’eau. Une ressource naturelle considérée comme rare de nos jours.

En outre, certains privilégient ce mode de vie pour des raisons de santé. D’après les experts en nutrition, une alimentation végétale procure plusieurs bienfaits. Plus riches en vitamines et autres nutriments et également plus faciles à assimiler pour l’organisme. Les végétaux sont à privilégier pour ceux qui souhaitent limiter les risques de maladie et le risque d’obésité. Ainsi, un régime végan est beaucoup plus adapté aux enfants, aux adultes et particulièrement aux personnes âgées et aux sportifs. Grâce à leur richesse et à leur forte teneur en nutriments. D’autre part, les recettes proposées sont de loin plus délicieuses et nettement plus saines.

Quelques habitudes à privilégier côté alimentation

 

L’alimentation est plus qu’un détail pour un mode de vie végan. Or, de plus en plus de personnes font face à d’importants doutes sur le fait de devenir végan après avoir pris connaissance des restrictions imposées. En effet, les habitudes alimentaires végan demandent de sortir de sa zone de confort. Mais aussi de savoir faire l’impasse sur différents aliments afin d’avoir une hygiène de vie plus saine, toujours dans le souci de l’espèce animale. Contrairement aux idées reçues, les végétaux contiennent les nutriments et les éléments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme humain.

Devenir végétalien c’est d’abord éliminer toutes les sources de nutriments animales et de les remplacer par des sources végan. De ce fait, il faudra supprimer la viande, les poissons et autres de son alimentation. Pour avoir suffisamment de protéines, il suffit de les remplacer par des végétaux riches en protéines à l’exemple des légumineuses, du soja, du tofu, des graines, des céréales, de la spiruline, etc.

Puisque les produits laitiers sont aussi issus de l’exploitation des animaux, un végan doit aussi penser à les supprimer définitivement de son alimentation. D’ailleurs, selon les diététiciens, le lait animal n’est pas indispensable à l’alimentation humaine. Alors que le lait végétal est parait pour l’organisme, qui aura moins de mal à assimiler les éléments nécessaire qu’il contient. De plus, le lait végétal peut être extrait de plusieurs plantes à l’exemple du soja, du riz, des amandes, du coco, etc.

Vegan, un mode d’alimentation

 

De même, les spécialistes en la matière ont réussi à prouver que les œufs, bien qu’ils soient de parfaites sources de nutriments, ne sont pas indispensables pour autant dans un régime alimentaire sain. Tout comme pour la viande, les éléments nécessaires dans l’œuf sont présents dans plusieurs végétaux, pouvant ainsi servir de substituts naturels. Il s’agit ici des bananes et des fécules, qui peuvent parfaitement remplacer les œufs dans différents types de préparation. Il en est de même pour le miel qui peut être substitué par différents types de végétaux afin d’épargner les abeilles.

Quelles que soient l’alimentation et les recettes que vous choisissez dans votre régime végan. Il est conseillé de consulter un spécialiste avant de vous tourner vers ce mode d’alimentation. En effet, les recommandations d’un nutritionniste sont essentielles pour garder un régime sain et équilibré et éviter ainsi tout risque de carence. Ces spécialistes vous aideront également à changer progressivement votre alimentation pour éviter de le faire brutalement et devoir ensuite assumer les conséquences.

Un mode de vie végan : comment ça marche

 

Au-delà des habitudes alimentaires, un végan se doit aussi de modifier son comportement dans la vie de tous les jours. Plus précisément, être végan ce n’est pas tout simplement bannir les aliments d’origine animale de son alimentation. C’est surtout le fait de savoir vivre sans porter atteinte au bien-être de l’espèce animale. Ainsi, pour devenir végan, il est important de changer son mode de vie, dans n’importe quel domaine qui soit.

A titre d’information, le véganisme est une sorte de philosophie par laquelle un groupe d’individus militent pour le respect de l’espèce animale. D’une manière plus précise, ces individus sont complètement contre l’idée d’exploiter les animaux au profit de l’homme. C’est la principale raison pour laquelle les vegan ne portent par exemple pas des tissus naturels faits à base de peau d’animaux comme la laine et le cuir, ainsi que les bijoux fabriqués avec des ivoires.

Ce n’est pas tout, devenir végan c’est aussi éloigner tout type d’objets, d’aliments ou d’accessoires obtenus par l’exploitation ou suite à la mise en souffrance des animaux. Le végan se refuse alors d’utiliser n’importe quel produit cosmétique ou produit d’entretien testé sur un animal. De même, il ne participera jamais à un loisir mettant en cause les principes auxquels il tient comme aller dans les zoos et toute autre attraction avec des animaux en captivité.

En un mot, être végan c’est adapter son mode de vie de manière à vivre sans nuire à l’espèce animale. Ce mode de vie plein de compassion envers les êtres vivants pousse alors ses adeptes à refuser tout produit d’origine animale, et tout ce qui est en relation avec l’exploitation animale.

Quelques astuces végan pratiques

 

Bien que devenir végan présente un bon nombre d’avantages. La période de transition est souvent difficile surtout lorsque vous vous y prenez mal. En effet, changer complètement de régime alimentaire du jour au lendemain peut avoir d’énormes conséquences comme des carences mais cela peut aussi affecter votre mental. Il est donc indispensable de commencer doucement en utilisant les bonnes méthodes. D’ailleurs, il est de loin préférable d’y aller lentement mais sûrement pour observer des résultats plus concrets et plus satisfaisants.

D’abord, pour garder une bonne motivation. Il est essentiel de prendre le temps de déterminer son niveau de tolérance aux changements. Il est conseillé de commencer par éviter les aliments et les produits transformés proposés par de nombreuses boutiques de nos jours. Ainsi, vous devez, petit à petit, apprendre à cuisiner, à vous faire plaisir, et à choisir des aliments plus sains. Une fois que ces aliments nocifs sont éliminés de votre régime, il est maintenant temps de devenir végétarien. C’est-à-dire de bannir la viande d’origine animale. Qu’elle soit rouge ou blanche, ainsi que les crustacés de vos recettes. Néanmoins, pour ne pas être atteint de carences en protéines suite à l’élimination de la viande de votre régime alimentaire, il est fortement recommandé de trouver rapidement d’autres sources de protéines notamment la protéine végétale.

 

Lorsque vous vous sentez à l’aise avec un régime végétarien. Vous pouvez maintenant entamer progressivement un régime végétalien qui consiste à éliminer tous les aliments d’origine animale. Le principe du végétalisme étant similaire à celui du véganisme. Il vous sera plus facile de vous rapprocher de plus en plus du but, c’est-à-dire devenir végan. Idéalement. Il vaut mieux devenir végan sur une durée d’un ou de deux ans au lieu de précipiter les choses et risquer les rechutes souvent plus difficiles à surmonter.

Vincent PEDRAZA