Sélectionner une page

 Pourquoi apprendre à bien respirer ? 

A cause du stress et des conditions contraignantes qui se manifestent dans la vie de tous les jours, il est souvent difficile de respirer correctement, dans les règles de l’art. En effet, cet acte que l’on considère comme fondamental et naturel ne va pas toujours de soi. Pourtant, avoir une bonne respiration est vital et impacte sur le bien-être physique et mental. 

Quels sont les bienfaits de la respiration ? 

La respiration est la base de toute vie humaine. Elle agit directement sur le corps et sur l’esprit et apporte plusieurs bienfaits physique et psychologique. Principale raison pour laquelle certaines disciplines sportives telles que le yoga et le tai chi se basent sur la respiration. 

Une bonne respiration réduit la sensation de fatigue pour la simple raison qu’elle facilite l’élimination des toxines de l’organisme. De même, cela aide à se détendre et à détendre les muscles, surtout les muscles des épaules et du cou. Mais la respiration va aussi impacter sur les défenses immunitaires et la perte de poids. Une bonne oxygénation régule les fonctions neurovégétatives et la digestion pour une meilleure répartition des graisses et du sucre dans l’organisme. 

En outre, les bienfaits de la respiration sur le mental ne sont plus à prouver. Avoir une meilleure respiration aide à maitriser ses émotions pour mieux se détendre et réduire le stress. C’est pourquoi on a le réflexe naturel d’expirer profondément en situation d’inquiétude pour arriver à s’apaiser. D’ailleurs, la réciprocité de l’effet de la respiration sur le mental a été maintes fois démontrée : la respiration influence le mental qui va à son tour impacter sur la respiration.

Apprenez à bien respirer ! 

Même si la respiration est un réflexe inné et parfaitement naturel que l’on pratique sans vraiment y penser, la plupart s’y prend de la mauvaise façon. Bien respirer, ça s’apprend ! D’une manière générale, cela consiste à inspirer et à expirer dans le bon sens. L’absorption d’oxygène doit se faire essentiellement par le nez. Effectivement, cet organe est prévu pour filtrer les impuretés et les mauvaises particules pouvant nuire à l’organisme. 

Le rejet d’air vicié, quant à lui, doit se faire par la bouche. Le simple fait d’expirer par la bouche aide à vider les poumons correctement et permet donc d’éviter la perte d’endurance prématurée. Sachez que la durée de la détente dépend de la longueur de l’expiration. 

Pour pouvoir bien respirer, il est également nécessaire d’adopter la bonne posture. D’abord, il faudra relaxer les muscles et éviter les tensions. Puis se tenir droit afin de libérer la cage thoracique et optimiser la ventilation pulmonaire. Veillez à ce que chaque partie de votre corps soit détendue, en particulier les épaules et évitez de serrer vos mâchoires, de froncer les sourcils, de crisper les mains, etc.
Pourquoi et comment adapter sa respiration à son activité 

respirer

Le sport dans tout ça 

Sportif ou pas, il est essentiel de savoir adapter sa respiration aux efforts physiques que l’on fournit au quotidien. Cela permet d’éviter l’essoufflement, en faisant travailler le cœur et les poumons correctement. Ainsi, vous pouvez faire monter progressivement la fréquence cardiaque pour assurer une meilleure oxygénation et optimiser le fonctionnement des muscles. 

Par ailleurs, le fait d’adopter un mode de respiration qui correspond à son rythme d’activité est le meilleur moyen de vaincre la fatigue. En effet, si certains souffrent d’essoufflement pendant les efforts physiques, d’autres ressentent la fatigue prématurée. Aussi, pour booster l’oxygénation et pour combattre efficacement l’épuisement anormal, il faut veiller à garder une bonne hydratation tout au long de la journée. 

La première règle est de démarrer doucement et augmenter graduellement l’intensité des efforts. Pour adapter son souffle à son activité, il est également recommandé d’expirer profondément et régulièrement. Cette pratique permet d’éviter l’évacuation partielle du dioxyde de carbone qui va impacter négativement sur l’endurance. A tous les coups, l’expiration doit durer plus longtemps que l’inspiration. 

Quelques exercices de respiration à faire à la maison

La respiration complète ou respiration abdominale ne nécessite pas de longs entrainements. Il suffit d’inspirer en gonflant le ventre, ensuite en remplissant le thorax. Une fois fait, prenez le temps d’expirer longuement pour un apaisement total. Il existe plusieurs variantes d’exercices de respiration issus du yoga et de travail du souffle faciles à réaliser. Ces exercices respiratoires peuvent se pratiquer n’importe où et n’importe quand, même dans les situations les plus difficiles de la vie quotidienne. 

D’abord la respiration qui apaise, consiste à prendre une inspiration profonde par le nez afin de dilater progressivement le ventre, les côtes et la poitrine. On va ensuite prendre une courte pause de une à deux secondes avant d’expirer lentement par les narines en relâchant les tensions de la poitrine et des épaules. En même temps, il faudra rentrer progressivement le ventre, puis de prendre une pause. Il est conseillé de faire environ 10 séries de respiration complète de ce genre en étant debout, assis ou couché, selon vos préférences.

Ensuite la respiration qui dynamise ou la respiration de nettoyage. Cette fois-ci, il s’agit d’inspirer naturellement et de pratiquer de brèves expirations énergiques avec le nez tout en contractant ses abdominaux. Cet exercice de travail du souffle peut se faire debout ou assis à jeun, de préférence au réveil. Vous pouvez faire 3 séries de 10 respirations de nettoyage par jour si possible.

Retrouvez les autres articles ICI

Si tu souhaites améliorer ta condition physique , j’ai créer un programme sportif sur 12 semaines, ou je présente une méthode qui permet d’améliorer ta santé , de te réconcilier avec le sport et de te donner les bases d’une alimentation saine et intelligente.

Disponible ICI