Sélectionner une page

Quels sont les bienfaits du thym ?

Généralement utilisé dans de nombreuses recettes de cuisine, le thym est très apprécié depuis des siècles pour ses propriétés médicinales et aromatiques. Les vertus du thym sur la santé font que cette plante est aussi très prisée en phytothérapie. Toutefois, nombreux le consomment régulièrement à travers différents plats sans même connaitre ses réels bienfaits sur la santé. 

Le thym : définition et particularités 

Etant originaire du Sud de la France notamment du bassin méditerranéen. Le thym est une plante rampante de petite taille, de la famille des lamiacées. Connue pour sa richesse en huiles essentielles et pour ses particularités aromatiques. A priori, il existe plusieurs centaines d’espèces de thym dans le monde. Quelle que soit l’espèce choisie. La partie aérienne dont les feuilles est la plus utilisée dans le domaine de la pharmacopée et de la phytothérapie. 

La particularité du thym réside principalement dans sa richesse en principes actifs. Les huiles essentielles de thym contiennent de nombreux composants comme le thymol, le linalol, le paracymène, le bornéol, etc. Parmi ces composants comptent des anti-infectieux, des antifongiques, des antiviraux et des vermifuges. 

Le thymol, en particulier est un des principaux composants du thym. Il s’agit d’un désinfectant naturel très puissant et très actif exploité dans de nombreuses pratiques médicinales. Aussi, le thym contient une grande quantité de flavonoïdes, de vitamine C, de calcium, de vitamine K et de manganèse. 

Cette composition riche et variée du thym est un des atouts qui permettent d’observer les bienfaits du thym. Surtout sur un organisme qui lutte ou qui se protège contre certaines maladies. En d’autres termes, le thym peut être considéré comme un remède naturel. Il est efficace contre un bon nombre de pathologies grâce à ses particularités et la qualité de sa composition. 

Apports nutritionnels du thym  

D’après les analyses nutritionnelles effectuées par les spécialistes. Le thym contient une plus grande quantité de protéine, de lipides, de glucides et de fibres que les autres herbes aromatiques utilisées dans le quotidien. Particulièrement sur les fibres. Les résultats des recherches ont nettement démontré que 100 grammes de thym contenait environ 8 grammes de fibres, une quantité plus ou moins importante comparée aux herbes aromatiques. 

Etant séché, le thym est une source avérée de fer. Un élément indispensable pour le transport de l’oxygène, pour la formation des hématies, pour le développement des cellules, la sécrétion des hormones et le bon fonctionnement des neurotransmetteurs. 

Après infusion, la tisane obtenue du thym apporte une importante quantité de vitamine K. Cette vitamine est indispensable dans le processus de fabrication des os, des protéines, du calcium. Elle s’avère également nécessaire dans la coagulation du sang et contribue donc à la régulation de la pression sanguine. 

Le thym frais apporte quant à lui de la vitamine C et des flavonoïdes connus pour leur propriété antioxydante. En plus de protéger le corps des agressions venant de l’extérieur. Ces antioxydants naturels vont aussi aider l’organisme à réduire voire neutraliser les effets des radicaux libres sur certains organes du corps. Cette action va également contribuer à réduire les risques de formation de tumeur et de cellules cancéreuses dans l’organisme humain. 

Quels sont les bienfaits du thym

Le thym : un produit de beauté naturel 

Le thym n’est pas uniquement destiné à parfaire des recettes de cuisine ou à lutter contre certaines pathologies. Il est aussi prisé dans le monde du cosmétique. Les extraits de feuille, les hydrolats ainsi que l’huile essentielle de thym sont les produits les plus récents dans ce domaine-là. 

Avec ses propriétés cicatrisantes et antiseptiques, le thym et ses extraits sont idéals pour se débarrasser naturellement des petites imperfections comme les acnés, les rougeurs, les plaies, etc.  Tandis que les vertus antivirales et antimicrobiennes seront d’une grande utilité dans le traitement de plusieurs pathologies dermatologiques à l’exemple de la gale, de l’herpès, des mycoses et autres infections cutanées de ce genre. 

Dans le domaine du cosmétique en revanche. Ces mêmes propriétés seront principalement utilisées pour lutter contre les bactéries et pathogènes responsables des mauvaises odeurs afin de parfaire les déodorants. Mais il est également fréquent de trouver des produits à base de thym destinés aux soins des cheveux gras, et dans les démaquillants pour peau grasse. Les propriétés antioxydantes sont quant à elles très efficaces pour les traitements et les soins antirides. 

D’autre part, le thym peut être utilisé pour traiter les maladies gênantes comme l’alopécie. C’est une maladie qui entraine la chute des cheveux, rendant ainsi une personne chauve. En effet, le thym est actuellement parmi les remèdes naturels les plus efficaces pour faire repousser les cheveux et en limiter la chute. 

Enfin, les bienfaits du thym peuvent aussi se faire remarquer dans sa contribution en apport de manganèse et de calcium. Présent dans les bains de bouche et les dentifrices. Le thym soigne les dents ainsi que la gencive de manière naturelle. Il permet en même temps de lutter contre les caries et la mauvaise haleine.  

Lutter contre les pathologies respiratoires avec le thym 

Les voies respiratoires, à savoir l’ensemble du nez, de la bouche, des fosses nasales, du larynx et du pharynx jouent un rôle très important dans le fonctionnement de l’organisme humain. Elles assurent les échanges d’air depuis l’atmosphère et les poumons, permettant ainsi au cœur de faire circuler du sang. Les pathologies respiratoires affectent généralement les fosses nasales et les sinus ce qui provoque les rhumes, la sinusite, la bronchite, et les surinfections bactériennes. 

Souvent associé avec l’eucalyptus, le thym permet de lutter efficacement contre différentes pathologies respiratoires ayant pour origine le refroidissement des voies respiratoires. Ainsi, le thym permet de calmer les toux, l’asthme et les rhumes. En effet, les propriétés antiseptiques du thym l’aident à dégager les voies respiratoires, ce qui permet de traiter les éventuels troubles pouvant se présenter, surtout pendant les saisons froides.

Les patients qui souffrent de bronchite ont particulièrement fait l’objet d’études des scientifiques. Ils ont réussi à prouver qu’une préparation à base de thym, mélangée à d’autres herbes naturels aux propriétés similaires pouvait aboutir à un traitement aussi efficace que les médicaments de synthèse présents sur le marché. 

Contre-indications relatifs au thym 

Vu que le thym est une source riche en vitamine K. Cette vitamine a pour principal rôle de coaguler le sang. Les patients qui prennent des médicaments anticoagulants devraient se méfier de l’utilisation du thym et ses dérivés comme infusion ou autre. Dans ce genre de cas, le thym et les autres herbes aromatiques aux propriétés similaires devraient uniquement être utilisés à titre d’assaisonnement. Quoiqu’il en soit, il est préférable de consulter préalablement son médecin traitant pour éviter d’éventuels effets secondaires ou de prendre le risque d’interagir avec son médicament. 

De même, les individus ayant présenté des signes d’allergie par rapport aux plantes appartenant à la même famille que le thym seront priés de prendre certaines précautions lors de l’utilisation des produits à base de thym à cause de leur forte de sensibilité. 

Les femmes enceintes et les enfants de bas âge sont aussi des profils à risques à l’utilisation du thym. Ainsi même en petite quantité, surtout lorsqu’il s’agit d’huiles essentielles. Chez les enfants de moins de trois ans, cela est formellement interdit par les médecins. Il est alors conseillé de demander un avis médical avant d’en utiliser afin d’éviter les risques potentiels.  

Encore, les huiles essentielles de thym nécessitent une dilution appropriée pour éviter les effets indésirables. D’ailleurs, lorsqu’elles sont consommées sans être diluées, les huiles essentielles de thym ont tendance à irriter les muqueuses. Voire parfois entrainer des complications. Cela peut aussi être à l’origine d’hypertension, de diarrhées et de nausées chez certains sujets. Toutefois, les résultats des recherches n’ont enregistré aucune interaction du thym avec d’autres plantes médicinales, ni avec des médicaments. 

Posologie à respecter 

Le thym ne provoque des effets indésirables que lorsqu’il est consommé en grande quantité. Effectivement, un surdosage peut provoquer des réactions allergiques, des troubles de digestion et des complications importantes chez certains patients. Voilà pourquoi respecter la posologie recommandée s’avère essentiel.

La quantité recommandée varie néanmoins en fonction du mal à soulager et du résultat attendu. La meilleure chose à faire est alors de consulter l’avis d’un médecin. Il saura vous prescrire la dose optimale selon vos objectifs.  Toutefois, la dose à infuser ne doit dépasser les 2 grammes de thym séchée pour 150 ml d’eau. Pour le traitement des maladies respiratoires, infuser pendant environ 10 minutes. Si vous utilisez des feuilles de thym ou de la teinture, il est fortement conseillé de ne pas dépasser 40 goutes de préparation par jour. 

Pour les utilisations externes, comme pour traiter les problèmes dentaires, il est conseillé d’utiliser une infusion de thym comme rince-bouche au plus trois fois par jours. Pour les plaies et les problèmes cutanés en revanche. Vous pouvez utiliser la même dose d’infusion et appliquer sur la zone concernée à l’aide de compresses. Si ces problèmes se manifestent dans la bouche. La meilleure solution est de se gargariser avec la même infusion de thym à froid une ou deux fois par jour. 

Attention, le thym ne doit pas être utilisé pendant une longue durée. Ainsi, les traitements ne devraient pas excéder un mois. Au risque d’engendre des irritations, des problèmes hormonaux et des problèmes cardio-vasculaires. Une fois qu’un de ces symptômes se présentent à vous, même lors de la première prise de préparation à base de thym. Il est préférable de consulter immédiatement un médecin, sans attendre une minute de plus. 

Retrouvez d’autres articles sur la nutrition, notamment la spiruline

Article écrit par Vincent PEDRAZA