Sélectionner une page

Un programme sportif pendant la grossesse ?

 

Beaucoup se demandent si le sport enceinte est sans risques pour la mère et pour le fœtus. D’après la science, la sédentarité pendant la grossesse nuit au développement du bébé et à la santé de la maman. Ainsi, un programme sportif adapté pendant la grossesse est préconisé sauf en cas de contre-indications.

Comment faire de la gym enceinte en toute sécurité ?

La grossesse est un stade où le corps d’une femme subit des modifications sur le plan psychologique, mais surtout sur le plan physique. Mais ces changements sont favorables à la pratique du sport : la capacité respiratoire est optimale, on remarque même une baisse du débit cardiaque et donc une baisse de la tension artérielle.

Le sport prénatal est une alternative naturelle qui aide à aborder positivement la grossesse et garder un bon état d’esprit chez bébé et maman. La gym spéciale grossesse aide également à muscler et à entretenir son corps en vue de l’accouchement.  Effectivement, pratiquer une activité physique adaptée à la grossesse, c’est lutter efficacement contre la prise de poids, éviter les insomnies et prévenir la constipation. Il est donc recommandé de rester actif mais de proscrire les sports traumatisants et les exercices intenses qui présentent des risques de chute.

Toutefois, pour le bien-être du bébé et aussi pour plus de sécurité, il est nécessaire d’écouter son corps et ses besoins. Afin d’éviter les complications éventuelles, mieux vaut arrêter dès lorsque des signes de fatigue se manifestent. Les signaux d’alarme comme les saignements vaginaux ou les douleurs vaginales ne sont pas à prendre à la légère. Si vous présentez ces symptômes, contactez immédiatement votre gynécologue. De même, veillez à garder une alimentation équilibrée et à bien vous hydrater si vous envisagez de faire du sport pendant la grossesse.

Enceinte : les sports les plus adaptés à la grossesse

Pour leur santé et pour le bien-être du bébé, les femmes enceintes doivent, de temps en temps, faire du sport. Les sports doux comme la marche, le yoga, la natation, le tai chi, etc. Sont indiqués pendant la période prénatale afin de vivre sereinement les 9 mois de grossesse.

Cependant, pour prévenir les troubles liés à la pratique du sport pendant la grossesse, il est fortement recommandé de suivre un programme sportif pour femme enceinte proposée par un professionnel. Ce type d’entraînements offre les meilleurs exercices pour se détendre, prendre conscience de son corps en constante modification sans nuire au développement du fœtus.

programme sportif grossesse

Dans un programme sportif dédié aux femmes enceintes, le coach sportif propose un entraînement quasi-normal pour les deux premiers mois. Une fois le troisième mois entamé, la femme présente un risque élevé de fausse-couche. C’est pourquoi les séries d’exercices vont plutôt s’orienter vers les gymnastiques douces d’entretien.

Du quatrième mois jusqu’au huitième mois, la femme enceinte doit toujours prendre ses précautions face aux risques de fausse couche. Elle doit alors s’adonner à une activité sportive légère afin de bénéficier des bienfaits du sport sans prise de risques. À partir du neuvième mois, les exercices proposés dans un programme sportif spécial femme enceinte auront pour objectif la détente et la relaxation pour une meilleure préparation à la naissance.

Les bienfaits du yoga prénatal chez la future mère et le bébé

Le yoga fait partie des sports les plus adaptés aux femmes enceintes. Les sages-femmes et les coachs sportifs ne cessent de mettre l’accent sur les bienfaits du yoga prénatal sur la future mère et le bébé. Etant bien plus qu’un sport, cette discipline aide à surmonter les malaises de la grossesse et à se préparer à l’accouchement.

Avec les mouvements doux du yoga destiné aux femmes enceintes, il est parfaitement possible de pratiquer du sport en toute sécurité. C’est également une meilleure occasion de trouver l’équilibre nerveux et débloquer les raideurs ainsi que les raideurs du dos et des hanches. Les propriétés anti-stress du yoga ont aussi un impact considérable sur les désagréments liés au changement hormonal auquel la femme doit faire face pendant la grossesse.

Par ailleurs, les bienfaits psychologiques du yoga prénatal sont innombrables. Cette pratique améliore la conscience du corps, booste l’énergie et aide la future maman à se relaxer malgré les changements physiques et psychologiques liés à la grossesse. Parallèlement, le yoga permet de travailler le souffle en vue d’une meilleure respiration. A noter que les exercices de respiration sont des incontournables des séances de préparation à la douleur.

Sur le plan physique, faire du yoga enceinte active la circulation sanguine afin d’améliorer l’oxygénation des cellules. Les mouvements et les postures du yoga aident à soulager les maux de grossesse comme les nausées, les maux de dos, les varices, les jambes lourdes, etc. Aussi, l’équilibre du système nerveux qu’il instaure développe la force et l’endurance du corps qui est très utile à l’accouchement. Encore les mouvements d’assouplissement préservent la mobilité du bassin, du dos et du périnée pour une sensation de mieux-être face à la grossesse.

Recommandations pour la pratique du sport pendant la grossesse

Le sport enceinte est autorisé à condition de pratiquer avec modération. Avant toute chose, il est primordial de consulter un médecin ou son gynécologue pour voir si une activité physique ne présente aucun danger. En l’absence de contre-indication, les sports doux comme le yoga prénatal peuvent être pratiqués jusqu’au terme de la grossesse. Néanmoins, pour les non-sportives, il est préférable de débuter au troisième mois de grossesse. Là encore, un accompagnement personnalisé s’impose.

Les programmes pour femme enceinte ne nécessitent généralement pas de matériels sophistiqués et peuvent ainsi se pratiquer chez soi. Pour réussir votre gym enceinte, vous pouvez utiliser des coussins, des chaises ou tout autre objet pouvant vous aider à maintenir l’équilibre. N’oubliez pas de travailler la respiration pour bien s’oxygéner et oxygéner le bébé tout le long des pratiques sportives.

Les sports de relaxation comme le yoga et le tai chi sont à pratiquer au moins une fois par semaine. Néanmoins, les habituées au sport peuvent faire une séance supplémentaire par semaine en cas de besoin. Dans tous les cas, il ne faut, en aucun cas, dépasser ses limites à chaque séance. Dans le cas où vous suivez un programme sportif femme enceinte, votre coach saura vous conseiller sur le rythme le plus adapté à votre profil.

Retrouvez les autres articles ICI

Si tu souhaites améliorer ta condition physique , j’ai créer un programme sportif sur 12 semaines, ou je présente une méthode qui permet d’améliorer ta santé , de te réconcilier avec le sport et de te donner les bases d’une alimentation saine et intelligente.

Disponible ICI